Choisir son M1 et son M2

Suite de mes articles sur le « comment on devient avocate » et le « survivre à la fac de droit »

I. Choisir son M1

(bah oui, faut commencer par le commencement, enfin la suite du commencement).

Il y a, à mon sens, deux façons de choisir son M1: par affinité ou par calcul.

Je préfère de loin la première méthode: lorsqu’on vient de se coltiner 3 ans de droit (voir plus avec les redoublements) on est censé un peu avec des matières « préférées » (ou moins détestées). Donc le plus simple c’est de faire l’inventaire de ce qu’on aime bien et voir quel est le M1 qui correspond. Par exemple j’adorais le droit des affaires, je me suis tout naturellement dirigé vers le M1 de droit des affaires (enfin on disait encore maitrise quand je l’ai eu, c’était la dernière année). Sachant que ce choix n’est à priori pas pénalisant, que je connais plein de gens ayant fait une maitrise droit privé qui ont fini en droit des aff ou l’inverse. Si vous n’êtes pas très sur de votre choix d’orientation, mon conseil est d’opter pour un M1 généraliste : affaires ou privé voire carrières judiciaires selon les matières proposées, mais pas de vous surspécialiser en notariat ou social.

Il n’y a qu’un cas ou le choix par calcul s’impose cependant : lorsqu’on a déja trouvé le M2 de ses rêves, et qu’on sait que parmi les critères de selection, avoir fait tel ou tel master 1 est un pré requis. En même temps, c’est rarement une surprise😉

En revanche je voudrais insister sur un point : PAS DE DRAMA! Choisir son M1 ou son M2 ce n’est absolument pas s’orienter pour toute sa carrière. La vrai spécialité qu’on exercera dépendra des stages qu’on fera, du cabinet ou l’on débutera, des clients qu’on aura. Franchement dans 10 ans qui se souciera du M1 que vous avez fait? Pas vos clients en tout cas!

Et on fait quoi si on n’a pas de M2 en vue et qu’on a d’affinité avec rien? Ben on se pose des questions, pas cons du tout, sur ce qu’on veut faire dans la vie. Comme je l’ai repété dans mes articles, le droit et la profession d’avocat sont des filières exigeantes qui nécessitent un certain tempérament et c’est pas un drame de ne pas accrocher avec la matière. Je détaillerais plus en détail plus tard les fiières pour se réorienter notamment écoles de journalisme, écoles de commerce, IEP etc… Et sinon il reste l’option élever des chèvres dans le Larzac, ce qui avec la fin du monde qui va nous tomber dessus n’est peut être pas une si mauvaise option.

Donc on a choisit son M1, maintenant reste à choisir les options. Perso, j’étais l’option « tranquille », donc je prenais les options relativement faciles, qui allaient pas me demander trop de boulot pour les apprendres. Je choisissais aussi en fonction des horaires… Mais après si vous voulez faire du droit bancaire le vendredi matin à 8h, vous genez pas😉 Plus sérieusement, vos options seront aussi des arguments à utiliser lors de vos candidatures de M2, donc essayer de les choisir pas trop trop fantaisistes non plus.

Venons en donc à

II. la selection des Master 2

La règle numéro 1 : s’informer!

Je me souviens qu’à mon epoquer il existait des sortes de gros fascicule compilant tous les M2. N’hesitez pas à jeter un oeil partout, même la où vous ne voudriez pas aller, juste pour vous faire une idée.

Ensuite, il faut selectionner les M2 auxquels vous candidaterez. Trois choses :

1- Ne vous sous estimez pas: C’est sans doute particulier à Assas, mais il nous fallait choisir un premier choix et un deuxieme choix quand on postulait aux M2. Seul petit souci, la majorité des M2 ne pouvaient être que des 1er choix, et les candidatures des second choix étaient examinés en 2e round de sélection donc les étudiants, par peur de se faire jeter de leur 1er choix et de rater leur second par manque de place, préferaient postuler directement à leur 2e choix histoire d’être safe. Le système a été partiellement corrigé pour le droit des affaires, mais ce n’est toujours pas optimum.

Donc lorsque vous candidatez: regarder les conditions posées par le directeur de la formation, renseignez vous sur les critères, mais n’écoutez pas ceux qui vous diront « non mais c’est im-pos-sible que tu sois prise » (la personne qui m’a dit ça est allée faire de la sociologie du droit pendant que je faisais le M2 que je voulais soit disant hors de ma portée). Si vous remplissez les conditions, foncez! En particulier pour les M2 pro, un entretien est souvent organisé et ce sera l’occasion de vous montrez ce que vous valez. Si on demande 2 mentions, même si vous avez 13 (oui à Assas la mention est à 13) et pas 15, et ben ça reste une mention!

2- Ne vous surestimez pas: quelques M2 demandent un premier M2 ou une vraie expérience professionnelle antérieure (genre 2 ans), en général, c’est tout à fait justifié. Donc ne perdez pas votre temps, si il vous plait vous aurez tout le loisir de candidater l’année prochaine

3- Renseignez vous au maximum auprès des bonnes personnes: Un des problèmes pour les M2 est le manque d’information. Ok il y a quelques sites qui proposent des listings avec les infos de base, mais ça reste léger. Je pense que pour maximiser ses chances, il faut voir les candidatures de M2 comme une recherche de taf (après tout, c’est censer vous permettre d’en trouver non?).

N’hesitez pas à retourner le net pour chercher des liens vers les associations d’élèves / d’anciens élèves (qui se dotent pour certaines de page facebook): ce sont les personnes les mieux à même de répondre à vos questions. Petit rappel : on est très poli dans ses emails. Ce sont des étudiants, des professionnels qui ont clairement autre chose à faire de leur journée. C’est gentil de répondre, donc il faut donner envie😉 J’ai toujours répondu, mais disons que ma réponse était à la hauteur de la demande…

Si par chance / hasard, vous êtes déja étudiant dans la fac ou vous postulez pour un M2, renseignez vous pour savoir si des évènements type salon des M2 ou rencontre étudiants/profs sont organisées. L’idée est toujours de pouvoir poser des questions, et dans l’idéal parler au prof pour lui montrer votre motivation.

Préparer son dossier

Je risque d’énoncer beaucoup de lieux communs mais tant pis :

  • la photo : pas une photo de vacances recoupée, une photo bronzée, une photo avec les cheveux partout. On mets un joli haut discret, on se coiffe bien, et on essaye de prendre un air sympathique mais sérieux. Les mecs qui doivent vous prendre doivent penser de vous que vous êtes de bon éléments. Or un bon élément n’est rien d’autre qu’une personne qui va réussir (au sens large du terme) et donc ça rejallira sur le master.
  • le CV: mon grand cheval de bataille, ce sont les « activités extrascolaires ». Alors déjà, tu n’es plus à l’école, donc la catégorie tu l’appelle autres/divers whatever. Ensuite PITIE! musique, cinéma ce ne sont pas des hobbies. La dernière fois que j’ai lu ça sur un CV j’ai dit au candidat « vous êtes mignons mais tout le monde peut avoir la carte UGC illimité ». Cette catégorie doit permettre de montrer que dans le fond vous êtes encore mieux, plus gentil (bénevolat), plus wild (sports extremes), plus funky (tu joue dans un groupe de rock). Si c’est pour montrer que tu as les mêmes hobbies que 99% des gens de ton age ça ne sert à rien. Alors j’en entends déja qui disent « non mais je fais rien d’exceptionnel ». Bah si en cherchant en fait tu as fait des trucs, on a tous fait des trucs, il faut personnaliser c’est tout. Exemple : tu ne mets pas « piano » mais « cours de pinao (5 ans, répertoire classique). Et tu arrive à l’entretien avec le nom d’une ou deux pièces que tu as su jouer à 14 ans. Voila c’est aussi simple que ça. Idem pour le cinéma, tu ne mets pas « cinema » mais « cinéma (rédaction de critiques internetet tu crée un blog avec 3 critiques de films (parce que mentir c’est mal!).
  • la police: arial 10 / times new roman 11 et rien d’autre! Je me répète mais nous sommes des gens austères, et la comic sans MS ça nous agresse l’oeil. Soyez classique dans le choix de votre police et de votre mise en forme.
  • la lettre de recommandation: si ce n’est pas demandé, n’en mettez pas! Ca fait prétentieux, ça fait pistonné, ça fait « papa a appelé un pote pour qu’il écrive une lettre parce qu’en vrai t’es trop nul ». Les directeurs des bons directeurs de M2 ne les ouvrent d’ailleurs même pas
  • la lettre de motivation: relisez la 25 fois, et faites la relire par 25 personnes, juste histoire d’être sure qu’il n’y a AUCUNE faute d’orthographe. Pour le contenu, j’ai toujours adopté le classique VOUS/JE/NOUS mais c’est assez personnel… Si jamais des aspirantes M2 passent par la et voulaient me faire relire une lettre, ce sera avec plaisir!

Voila, c’est tout pour le moment

Reste au programme les réorientations/formations complémentaires puis le CRFPA, l’EFB et la collab et puis… on est bon !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments
9 Responses to “Choisir son M1 et son M2”
  1. Caillé dit :

    Nan mais ça tombe pile au bon moment ça. Bon, je ne suis pas rendue à candidater pour les Master 2, mais bien à choisir le Master 1 et regarder les Master 2 disponibles un peu partout en France (et dieu sait qu’il y en a !). Parfait !
    Merci beaucoup pour cet article, c’est cool que tu prenne de ton temps pour nous informer comme ça🙂

  2. Je ne suis pas étudiante en droit mais ces conseils sont tout de même très bons à prendre!🙂 Merci🙂

  3. Aurore Vernhes dit :

    ça tombe à pic! Je viens de me rendre au forum studyrama pour élargir mon champ de recherche. Habitant l’Île-de-France, je préférerais être accepté dans un master 2 dans la région mais ça vaut toujours le coup de regarder les autres villes parce que certaines ont des formations plus intéressantes.
    Dans les couloirs j’entends le mythe du « si t’as pas de mention tu n’auras pas de master 2 ». Avec 11 de moyenne au premier semestre de M1, la lettre de motivation sera le seul moyen d’avoir l’espoir d’être prise ou ils n’ouvrent même pas le dossier ?

    • Shoubbi dit :

      Alors j’ai envie de dire « ça dépend ». Si tu vise de « gros » master, très coté ça risque d’être tendu. En revanche pour de plus petits M2, ça reste largement faisable. Encore une fois n’hésite pas à poser un maximum de candidatures, en essayant d’être un minimum cohérente. Après, il reste encore la possibilité de faire un DU (par exemple en parrallèle de l’IEJ si tu compte tenter le CRFPA ou d’un stage pour se faire un peu de sous et d’expérience), puis un master 2 derrière.

  4. Bonjour, tes conseils permettront d’aiguiller ceux qui hésitent encore. Je suis bien placée pour parler de droit car j’ai deux M1 (droit privé/notarial puis droit immobilier), suivis de deux M2 (un en recherche sur le droit des obligations et l’autre en professionnel droit des assurances). Il ne faut pas se laisser démonter par les critiques, même en étant dans la moyenne on peut prétendre à de beaux diplômes si l’on montre sa motivation et son envie de réussir. Bonne chance pour la sélection, faites un maximum de demandes quitte à choisir après (sinon on se retrouve vite coincé en cas de refus).

  5. Ninanthea dit :

    Hé bah dis donc ! ça fait presque flippé comme ça… Ahhhh et dire qu’avec mon master j’ai pas de dossier, rien à faire pour passer en M2 \o/ Pas de stress, vive les arts plastiques !

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] avoir survécu à la fac de droit, et s’être orienté en M1 et eventuellement M2, l’étudiant juriste, et en particulier le wannabe business lawyer, partira très vite à la […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :