Le débardeur qui fait deborder le placard?

Je vous ai pas dit, mais je suis en shopping diete, depuis le 27 janvier très exactement (relevé de CB pouvant en témoigner). A part une exception pour acheter un débardeur blanc ce week end, j’ai une shorte de blocage shopping ces derniers temps.

Ça a commencé quand j’ai reçu mes dickers et les symptomes ont continué à empirer:
– je surfe toujours autant sur les sites internet, je mets des trucs dans mon panier et puis je me dis « mouais bof, j’en ai pas besoin en fait »
– je renvoie ce que j’avais commandé et je me fais remboursé
– je peux me promener dans un H&M en achetant seulement ce que j’etais venue chercher (i.e le fameux débardeur blanc, bon en fait j’ai aussi craqué sur une capeline, accessoire que je cherche depuis 4 mois et que j’ai du mettre dans 25 paniers virtuels sans jamais les valider, et à 15 euros)
– je fais des trucs avec mes mains: en ce moment mon projet c’est la custo de ma table basse ikéa, je pense qu’on en reparlera…

Bref comme une sensation de ça déborde, mais sans que rien n’ai changé vraiment dans mon placard en fait… Je ne sors pas vraiment d’une crise aigue de shoppinguite, et tout tient encore parfaitement dans mon placard/penderie

Mais je me rends compte que quelque chose a « craqué ». C’est peut être à cause de la crise. C’est beaucoup à cause de twitter… A force de lire tous les jours les personnes deblaterer leurs achats, j’ai comme un ras le bol général. Je commence à fatiguer de voir des gens s’extasier autant sur un nouveau vernis que sur un nouveau job. Marre de lire « encore craqué trop adiiiiict », alors que la vraie addiction crois moi c’est pas drole. Comme si ces petites choses superficielles etaient devenues plus importantes que tout le reste, et je trouve ça triste. Lassitude aussi de voir certaines poster quasi quotidiennement de nouveaux achats. Sans jalousie de ma part vraiment, mais ça me parait de plus en plus déconnecté du monde dans lequel on vit. Une bulle de superficialité pour me détendre bien sur! Mais j’ai l’impression que la bulle a englobé tout le reste…

Pour le moment, mon degout se limite en fait à l’acte d’achat en lui même. J’aime toujours autant les sapes, checker les looks sur les blogs, feuilleter les magazines… Mais la acheter quelque chose me parait limite impossible. Le vent va surement tourner et je redeviendrais la cinglée superficielle qui ne semble s’intéresser qu’à son prochain achat, mais j’espère que je garderais en partie cette retenue face à l’achat…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments
19 Responses to “Le débardeur qui fait deborder le placard?”
  1. une fille dit :

    j’aimerais avoir ta sagesse… car samedi j’ai fait exploser ma CB chez Primark… & mon armoire que je dois ranger pour pouvoir tout y mettre… je veux ta sagesse😀
    bise

    • Shoubbi dit :

      Ah primark… je rêve de pouvoir aller y faire chauffer ma CB! J’ai acheté certaines de mes pièces les plus cultes la bas! Dont une robe totalement 70’s, quasi importable mais que je ne peux pas me résoudre à donner

  2. Bébinou dit :

    « Lassitude aussi de voir certaines poster quasi quotidiennement de nouveaux achats. Sans jalousie de ma part vraiment, mais ça me parait de plus en plus déconnecté du monde dans lequel on vit. Une bulle de superficialité pour me détendre bien sur! »
    C’est exactement ce que je ressens, malheureusement impossible de l’exprimer car c’est obligatoirement pris pour de la jalousie, c’est pénible.
    Je n’en suis pas encore à ton stade parce qu’en ce moment le shopping apaise une période un peu morose pour moi, ce n’est pas une solution je sais mais que veux tu c’est toujours mieux que la picole😉 !

    • Shoubbi dit :

      C’est clair! Alors que bon… tu me donnerais des trucs en ce moment, je suis même pas sure que je sauterais au plafond. Je deviens hyyyyyyyyyyyyper exigeante! Mais sans chercher la marque. Exemple: ma capeline. J’en ai cherché une, je plaisante pas, depuis octobre. j’ai retourné le net, j’ai failli en acheter une sur asos, sur topshop, puis the outnet. 20 fois j’en ai mis une dans mon panier, 20 fois j’ai fermé la page. Et finalement j’ai trouvé la parfaite chez H&M… comme quoi😉

  3. Mimi dit :

    Comme toi j’adore la mode et je passe du temps à lire des blogs et regarder des nouveautés sur les e-shop mais en juillet dernier j’ai vécu exactement ce que tu viens de décrire. Un ras le bol d’acheter et d’entasser des choses que je ne portais qu’une fois, des choses qui perdaient leur valeur une fois arrivées chez moi. Bref, j’ai fait la diet, acheter le moindre petit truc me demandait un effort inhumain et H&M et Zara n’avaient plus aucun pouvoir sur moi. Quelques mois plus tard j’ai retrouvé l’envie de refaire du shopping mais de façon raisonnée. Mais les mois où je boudais les magasins m’ont permis de redécouvrir mon dressing et de porter plusieurs habits, chaussures ou sacs de multiples façons…un pur bonheur. Comme c’est la 1ère fois que je commente tes articles, je tiens à te dire à quel point j’aime te lire.
    Mimi

    • Shoubbi dit :

      Tout d’abord merci!
      J’avoue que je redécouvre un peu H&M ces derniers temps, mais surtout rayon accessoires. Au final en dépensant 10/15 euros chez eux, je trouve les accessoires que tout le monde va remarquer et qui va customiser à fond ma tenue. Vachement plus rentable que Zara, ou maintenant il faut lacher 100€ pour une jupe (ok elle a des sequins, but still…)

  4. Stelda dit :

    C’est drôle, j’ai vécu ça il y a quelques semaines. Me suis mise à la diète complète un mois. Et j’ai attendu 3 jours après le début des soldes pour faire les boutiques. Ca n’a l’air de rien, je sais mais pour moi, c’était incroyable.
    Comme toi, j’ai « déclenché » aoprès une overdose de blogs mode… A force de voir tant de fringues, d’achat, c’était presque comme si je les avais toutes achetées par procuration. J’ai une amie qui est une acheteuse compulsive, une vraie. Un après-midi shopping avec elle me dégoûte d’acheter pour 15 jours.

    • Shoubbi dit :

      C’est bizarre hein? Je crois que les blogs qui m’ont fait augmenter ma quantité d’achats sont en train de la faire réduire… Et aussi un peu parce que j’en ai marre de voir des étudiantes claquer un smic par mois en fringues. Ok y a les vides dressing mais il y a aussi un soutien familial ou pour certaines leur bourse qui passent la dedans.

  5. wow, respect !! et je comprends ce dégoût de l’achat et des filles qui montrent tout le temps leurs achats !! surtout qu’en général, on va voir un même vernis sur 20 blogs différents car il est « tendance » (overdose). Je te comprends, même si je continue d’acheter un ou deux trucs par mois !

    • Shoubbi dit :

      acheter un truc ou deux par mois, pourquoi pas! et même tant mieux! Je ne suis pas une apotre anti société de consommation. C’est juste qu’en ce moment ça m’emoustille plus du tout. Que le neuf m’ennuie, et que j’en ai marre de chaque saison être limite obligée d’acheter parce que c’est « la couleur/coupe/forme/pièce/tendance » de la saison.
      Et pour ce qui est des vernis, je comprends qu’on aime ça… Mais sérieusement un post entier sur une couleur de vernis? boring! Et puis si elles s’excitent comme ça sur un vernis, elles risquent l’attaque cardiaque le jour ou elles vont avoir une « vraie » bonne nouvelle

  6. Très bien dit! Je me reconnais dans ce que tu dis. Parfois faut savoir dire stop!!! Enfin, parfois c’est la cb qui dit stop pour nous…
    A bientôt😉

  7. Je te comprends tout à fait, j’ai moi-même ressenti ça depuis que je parcours plein de blogs et que j’ai créé le mien. Souvent je me dis « Ah rien de nouveau dans cette tenue, est-ce que ça vaut la peine? » mais je me rends compte que nous sommes assez nombreuses dans ce cas et les lectrices aiment voir des pièces récurrentes assorties autrement!

    Mais rassure-moi: ce n’est pas ton placard sur la photo? /fille maniaque😉

    • Shoubbi dit :

      Non le mien est archi rangé (au moins ça a l’air porte fermé) et la penderie est nette… Je suis pas maniaque sauf qd on parle de mes fringues😉

    • Shoubbi dit :

      C’est clair que quand on voit tout les articles « je vous présente mon nouveau truc/bidule/machin », on hésite à présenter des tenues avec de « vieilles » fringues. Pourtant de mon point de vue, la mode ne doit pas être un copier coller mais une réinterpretation. Je sais plus dans quel bouquin j’ai vu de super exemples sur comment réeinterpreter des looks vintage pour ne pas tomber dans la caricature (faudrait que je scanne les pages ce serait intéressant).

  8. Cyrielle dit :

    Comme je te comprends dans cet article ! Ça m’arrive parfois d’avoir ce même « dégoût », en général c’est quand tout va bien parce que pour moi le shopping c’est carrément thérapeutique😉 dès que j’ai un coup de mou, je ressens le besoin d’acheter, pas forcément beaucoup, mais de me faire plaisir…

    • Shoubbi dit :

      Je connais trop bien le shopping therapeutique et c’est vraiment la plaie! Maintenant dans ces cas la, j’essaye de me faire plaisir autrement. Pas forcément sans dépenser d’argent, parce que le pb n’est pas tant l’argent que l’accumulation de trucs inutiles. Mais je me dis que pour le prix d’une razzia H&M (et le même temps), je peux me pomponner, et inviter une copine à aller boire une coupe de champagne dans un super bar, normalement bcp trop cher. La somme dépensée sera grosso modo la même, mais au final je pense que j’aurais plus gagné que un enième top en polyesther

  9. Aizen dit :

    Ton billet m’a accrochée dès lors que j’ai vu le mot « débordement ». ^^
    Je comprends tout à fait ce que tu ressens et partage ton raz le bol. Pour ma part, il est réfléchi et vécu depuis bien longtemps, cette forme d’ « ascétisme » concernant la consommation en général, et donc, je m’y suis faite car cela fait maintenant depuis 2005 que je n’achète plus de choses inutiles sans réellement réfléchir à ce que je vais en faire, à sa rentabilisation sur le long terme. Je n’achète donc la plupart du temps que ce ce dont j’ai réellement besoin. J’achète ce qui peut vivre avec moi sur la durée et dont je ne me lasserai pas. Et dans besoin, je m’en tiens au stricte essentiel. A côté de cela je tente de créer (mes propres cosmetiques par ex) Pourtant j’ai toujours autant de choses dans mes placards: comment est ce possible? Eh bien j’échange, ou je vend ce dont je n’ai plus besoin, je restaure, répare ce que certaines amies veulent jeter, je mise sur un héritage familial de pièces vintage, je prends soin des quelques cadeaux que des proches me font… Depuis un voyage en 2005 dans les pays de l’est, j’ai eu en réalité un éléctro-choc. C’est depuis ce moment là que je me suis arrêtée d’être une consommatrice pour redevenir simplement un être humain capable de réfléchir sur son empreinte écologique, sur le gaspillage, sur le niveau de vie global, sur le partage…car consommer par addiction est une sorte d’évasion malsaine, une sorte de pulsion matérialiste qui permet un cours instant de s’octroyer sa dose de « plaisir » mais qui, en réalité, cautionne un système inégalitaire, qui ne rend absolument pas heureux. Celui ci t’emprisonne dans un cercle sans fin, où il faut « toujours plus »… Quand tu dis que tu trouves ça triste, cette sorte d’étalage des nouveaux achats sur la blogosphère, je suis de tout coeur avec toi. Car toutes ces filles qui s’adonnent à montrer « leurs derniers achats » sur la blogo achètent mais ne créent jamais rien. Ce qui est réellement triste, est de se dire que leur vie leur semblerait certainement plus vide si elles n’achetaient plus. Comment pouvons nous en arriver là? A penser que le bonheur dépend d’achats compulsifs? A penser qu’une grande partie du bien être dépend de l’empilage de bien matériel? Le bonheur ne viendrait-il pas de soi et du lien avec les autres, dans le temps passé à faire quelque chose que l’on apprécie, dans l’enrichissement personnel et dans l’accomplissement d’objectif ou de rêve à atteindre? Ce bonheur ne se trouve t-il pas dans un mode de vie plus respectueux de la valeur humaine et du monde? Je t’encourage à continuer de méditer sur tout cela car tu es indéniablement sur la bonne voie. Bien à toi et au plaisir de te lire.

    • Shoubbi dit :

      J’avoue que rien que ce qu’on voit au JT rend toute cette consommation de fringues complètement absurde et déconnectée du monde. J’ai rien contre acheter des choses chères si je les estime belles. Mais je me sens un peu con d’en faire tout un plat, quand certaines personnes n’arrivent pas às e chauffer/se loger/se nourrir correctement. Ok c’est pas nouveau mais on sent bien que ça ne s’améliore pas des masses (rien qu’à voir les grecs…). Après je ne vais pas m’arrêter du jour au lendemain d’acheter des choses. Mais c’est vrai que j’ai envie de « créer »/customiser, et surtout de moins me laisser dicter mes envies par les marques. Je n’ai pas besoin d’acheter pour me sentir exister, j’ai déja un toit à moi sur la tête ce qui est le plus important. J’ai envie de faire plus de choses, et pas juste d’aller me promener dans les magasins. J’essaye de plus en plus de faire attention à moi, ma santé, mais aussi recycler, réutiliser, donner plus que vendre etc…
      Mais bon, je suis et je resterais toujours faible devant une paire de talons de 10 cm😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :