C’est quoi un avocat d’affaires?

Alors en temps normal, je vous aurais montré une petite tenue sympa avec de la jupette, de la blouse en soie. Sauf que je reviens d’une semaine au ski, que je suis malade à crever et qu’en plus il fait moins 15 sur l’ensemble de la France métropolitaine (ami des antilles… si tu me lis!).

Bref, ça m’a fait repensé à une idée que j’avais eu il y a quelque temps: parler de ce que je fais, enfin plus précisément de comment j’en suis arrivée à ce que je fais. Pour avoir fait pas mal de forum, de réunions étudiants/avocats, je sais que ce qu’on sait en première année ou même en master 2 est souvent très loin de la réalité du métier.

Pour ceux qui ne sont pas juriste de près ou de loin, ça vous permettra de voir qu’on n’est pas dans La Revanche d’une Blonde ou Ally Mc Beal mais que parfois… c’est pas si éloigné!

Mais au fait, c’est quoi un avocat d’affaires?

Si vous avez des amis avocats parisiens, vous verrez que ceux ci peuvent rarement répondre à vos questions de droit sur le bail, le Pacs etc… et ponctuent leur réponse négative d’un « non mais tu sais moi je suis avocat d’affaires » (ton pompeux de rigueur).

So what it is?

Et ben en fait plein de choses!

D’après les stats de l’EFB (école de formation du barreau de Paris, lequel rassemble pas moins de LA MOITIE de l’ENSEMBLE des avocats français… du monde quoi!), 80% des étudiants déclarent vouloir s’orienter dans cette voie.

Donc autant te dire que c’est le joyeux bordel, la catégorie étant totalement hétéroclite, rassemblant du spécialiste du droit des sociétés/droit commercial, à celui qui ne fait que des sociétés cotés, au mec de droit social ou à la nana de droit de l’environnement.

Au final, les 20% restant sont les puristes de la sainte trinité: FAMILLE/PENAL/ETRANGERS

Donc on est nombreux (surtout à Paris), et on fait pas tous la même chose (les purs généralistes sont au final assez rares).

C’est surtout dans la façon d’exercer que l’avocat d’affaires se différencie.

Il y a celui qui est seul (partage parfois les locaux avec d’autres mais c’est juste pour partager les frais de secrétaire et photocopieuse), et ceux qui exercent dans un cabinet.

Il existe des cabinets de toute taille, petits et gros, de 2 avocats associés à 50, de 10 avocats à 200!

Forcément, la façon de travailler, la répartition du travail, le sens de la hiérarchie et la spécialisation de chacun ne se passe pas pareil quand on est 10 ou quand on est 150.

Moi j’ai choisi d’exercer dans un gros. D’abord parce qu’ils sont  plus facile à trouver (aux job fairs, forums entreprises, partenariats etc…). Ensuite, parce qu’on y travaille sur de « gros » dossiers dont certains se retrouvent dans la presse et quand on est jeune (stagiaire) c’est grisant. Et puis faut pas se mentir, parce que ça paye bien… Après le revers de la médaille c’est beaucoup de travail, des vacances un peu à l’arrache et une sécurité de l’emploi zéro!

Mais dans les gros aussi on distingue!!! Oui c’est pire que la grammaire

Déja il y a les français versus les anglos saxons.

Parmi les français il y a les « historiques »: Gide (la grosse machine historique du cours Albert Ier), Bredin Prat, et Darrois Villey Maillot Brochier. Ensuite on pourra trouver des cabinets plus récents (moins introduits, mais toujours avec de beaux dossiers), et des « boutiques » crées par de jeunes associés partis en fanfare de grosses strucutres.

Ensuite on trouve les anglos saxons… eux aussi scindés en 2 branches (j’aurais du faire un schéma). D’un côté les anglais, connus pour une très grosse spécialisation des équipes et un côté fermé de chaque département. En caricaturant disont que si tu fais de la titrisation de créances automobiles la bas, on ne te laissera JAMAIS faire de la titrisation de créance… pétrolière (exemple débile hein!). De l’autre il y a les américains, plus souple au niveau de la structure, moins départementalisé, en tout cas en façade.

J’ai choisi d’aller dans un cabinet américain. En fait j’ai fait tous mes stages dans des cabinets américains et je ne me voyais pas changer totalement de mode de fonctionnement.

Mais que font donc les avocats d’affaires dans des cabinets anglo saxons?

Généralement plein de choses qui ne se disent qu’en anglais ou en signe: Mergers & Acquisitions (M&A), Capital Market (CM), Private Equity (PE), Real Estate, Labor, Litigation etc…

Bon en fait t’as compris qu’on pourrait le dire en français mais on est snob!

Pourquoi on parle comme ça? Parce que tout le monde le fait, et surtout c’est bien pratique pour envoyer bouler quelqu’un en soirée qui te pose des questions sur son bail d’habitation: « Ah non mais moi tu sais je fais que du Private Equity… » (air désolé totalement simulé de rigueur).

Dans ces cabinets, on bosse sur de grosses opérations d’acquisition, de vente, boursière etc… Et forcément, on déconnecte un peu. Parce qu’on manipule des chiffres qui feraient tomber par terre notre boulangère si elle devait le lire à haute voix. Parce qu’on a des horaires hallucinants, en particulier pour nos potes aux 35h. Parce qu’on ne sait jamais quand on réserve pour une pièce de théatre si on pourra y aller ou pas…

Au final,  un avocat d’affaires, c’est quelqu’un qui exerce seul ou pas, un gros cabinet ou pas, français ou anglo saxon et qui traite des dossiers qui vont du licenciement abusif à l’acquisition d’une participation majoritaire dans une société du CAC 40. Le point commun? Les clients sont des sociétés (ou des personnes aussi fortunées qu’une société) et les délais imposés par les clients sont toujours très courts (principe de base, « c’était pour hier matin »)

Bref, je ne vais jamais pouvoir parler de toutes ces réalités. Je vous parlerais uniquement de la mienne: comment j’en suis arrivée à travailler pour un cabinet américain, pourquoi dire « je veux être avocat international » c’est ridicule mais qu’on le fait tous en 2e année, pourquoi la tendance actuelle à l’accumulation de diplome est juste DEBILE, pourquoi il vaut mieux avoir fait de la cornemuse que du piano, mais aussi comment réviser, comment choisir son M2, présenter sa candidature à un stage etc…

Mais pour les habituées rassurez vous: bientôt y aura à nouveau du look😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments
21 Responses to “C’est quoi un avocat d’affaires?”
  1. très intéressant ton article et puis, on n’est pas que des blondes🙂

  2. Law without internship dit :

    Il est génial cet article ! Le droit des affaires c’est mon domaine, mais un domaine que je ne pratique pas encore.
    Concernant l’accumulation de diplôme je pense voir ou tu veux en venir.
    Pour les stage je suis toute ouïe, car sans avoir redoublé, en ayant certaines années avec mentions, un M1 en droit des affaires, un DU en fiscal mais aussi des contacts (contacts qui ne sont pas des « pistons ») chez des avocats je reste sans stage. Peut-être en partie parce que je n’ai pas encore d’expérience professionnelle, le serpent qui se mort la queue.
    Ce même sacro-saint stage qui permet d’avoir accès à un M2 potable (ou parfois devoir se présenter à l’entretien en ayant déjà trouvé un contrat pro !)
    J’ai décidé cette année d’ajouter la ligne erasmus à mon CV, en partie pour faire la différence mais aussi pour essayer de décrocher ce fameux stage…
    Je n’ai même pas besoin de parler de l’apparence qu’il faut adopter au risque de faire oublier toute compétence, ces préjugés sur le physique (je suis blonde, je pars donc avec -10 points). Si certaines se demandent encore pourquoi tu ne montres pas ton visage !

    Je viens de découvrir cette rubrique Law & Stilettos, je la trouve formidablement intéressante et j’espère que tu vas développer les points énoncés ainsi que d’autres.

    Bonne soirée & Law 4 ever !!!!

    • Shoubbi dit :

      Très bonne idée l’erasmus! Au delà du côté expérience internationale, ça fait une année de souffle!

      Pour le piston, j’ai un avis nuancé dans la mesure ou avoir des contacts ça fait partie du job. Et pas forcément besoin d’un énorme piston. Perso mon premier stage c’était grâce à des gens qui se croisaient dans un ascenceur. Le piston aide à avoir le 1er contact mais il faut toujours convaincre.

      Autre chose: c’est dur de chercher! Il ne faut pas se limiter aux annonces mais ne pas hésiter à prendrer l’annuaire, envoyer des candidatures spontanées, voir si un parent connaît un avocat, même si il ne fait pas la bonne spécialité il connaîtra sûrement quelqu’un. Le plus dur c’est d’entrouvrir la porte. Une fois que c’est fait on cale le pied pour éviter qu’elle se referme😉

  3. nanon dit :

    Très intéressant!!!! J’ai hâte de lire ça!

    Je viens de rentrer à l’EFB là (promotion dominique de la garanderiiiie), mais à terme ce sera pour devenir avocate en droit du travail, du coup tous tes conseils sont les bienvenus, rien de tel que l’expérience!

  4. Crystal dit :

    Très très intéressant !!!

  5. Coline dit :

    Super ! J’ai hâte que tu nous « effraies » un peu en nous racontant la dure (mais passionnante) vie d’avocat d’affaires🙂

  6. Bamboo dit :

    C’est un article intéressant moins funky que de parler de chaussures mais intéressant🙂. J’avais « peur » aussi de parler de mon boulot quand j’étais dans mon ancien cabinet de PI (regimbeau pour ne pas les citer !), c’est des milieux pas toujours rigolo…😉

  7. aboutaverv dit :

    Super intéressant cette nouvelle catégorie, hâte de découvrir ta réalité🙂 & ça change un peu de la mode (somme toute un peu superficielle à la longue…)

  8. M1 dit :

    Han, et moi qui pensait que t’étais blogueuse mode😀
    Non sérieux je suis admiratif ! c’est un métier que j’aurais voulu faire, d’ailleurs tout le monde me dit que j’ai raté ma vocation : )
    Bon, quand est-ce que tu nous fais un look d’avocate? ; )

  9. Et bien j’exerce en droit des affaires … mais le droit des aff’ n’est pas réservé qu’aux seuls cabinets français et américains de Paris hein …😉

    • Shoubbi dit :

      Bien sur que non! Mais je ne peux parler que de ce que je connais et je n’ai jamais mis les pieds en dehors d’un cabinet americain pour le moment donc je ne me sens pas d’en parler je risque de dire plein de betises😉

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] de mes articles sur le “comment on devient avocate” et le “survivre à la fac de […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :