Miss Saigon

Suite de mon périple de cet été en Asie.

Après le Cambodge, Pnom Penh, la jungle et les temples d’Angkor, retour à la civilisation !

Bienvenue à Saigon, capitale mondiale du scooter😉

Enfin Ho Chi Minh Ville, mais sur le cachet de la poste, et en code aéroport, ça reste Saigon (ou SGN).

Bref, peu importe l’appellation, cette ville reste un de mes coups de coeur de mon voyage.

J’ai adoré l’ambiance décontractée, mais très urbaine, asiatique, mais pleine de modernité… un vrai coup de coeur.

Et en particulier :

Les mariés qui posent pour l’album souvenir dans les escaliers du musée (au moins 4 couples en même temps, 3 robes différentes pour chaque mariée, et je vous épargne les poses qui vont du mignon au ridicule… si jamais j’ai envie de la même chose, jetez moi par la fenêtre !)

La c’est la version soft

Le palais de l’indépendance : voila ce que donneraient les batiments 70’s en France si ils avaient été entretenus, et bien ce serait plutôt top! Bon, je suis une fan ultime de cette époque (le jour ou j’ai découvert qu’il y avait à bac à plante verte caché sous mon parquet, j’ai hurlé mon désarroi). Mais franchement, ça en jette pas mal !

Et surtout la rue, le joyeux bordel ambiant, les fils qui dépassent de partout, les scoots dans tous les sens (mais qui respectent le code de la route quand même…), les boutiques avec des serpents dans les bocaux…

Il est difficile de parler du Vietnam sans penser la guerre du Vietnam, épisode douloureux de notre histoire contemporaine. A Saigon, un musée entier y est consacré, le musée des vestiges de guerres qui convaincrait même le plus belliqueux des hommes de devenir un leader pacifiste. Personnellement je n’ai pas pu regarder toutes les photos des personnes (de tous ages, vieux, jeunes, enfants et tout sexe) touchées par l’Agent Orange.

De très belles salles consacrées aux affiches de propagande crées par tous les partis communistes dans le monde, mais aussi aux reporters de guerre morts sur le terrain.

Le photo reportage de conflits armés a pris une dimension nouvelle à l’occasion de la guerre du Vietnam. C’est notamment les photos de ces grands reporters qui ont été à la source de la contestation de la légitimité de cette guerre. En dénonçant les crimes de guerre commis sur les civils, ils ont réussi à mobiliser l’opinion publique (surtout américaine, mais la je vous renvoie à vos bouquins d’histoire).

Si jamais vous êtes de passage, je vous recommande le Bi Saigon, très bien situé, très accueillant, pas trop cher, et resto à la bouffe tip top :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :