There is something about Anna

Vous le savez peut être, mais cette semaine se tenait à Paris les défilés Haute Couture.

Et qui dit Runway dit… Anna Wintour !!

Ah Anna… La première fois qu’on m’a parlé d’elle c’était il y a 6 ans déja, je rentrais de vacances en train, et je bouquinais « the devil wears Prada » et je n’y connaissais rien à la mode, encore moins à Vogue. Bref je lis tranquillement et ma voisine, une belle brune d’environ 35 ans, commence à me parler. Et c’est elle qui m’a expliqué qui était Anna.

Ensuite elle a pris le Glamour qui trainait sur ma tablette, l’a ouvert et m’a montré le shooting photo qu’elle avait réalisé ! On a continué à discuter, et on a découvert qu’elle avait fait les mêmes études que moi, dans la même fac. Après avoir exercé comme avocate pendant 5 ans, elle avait décidé de changer de carrière. Donc qui sait peut être qu’un jour je finirais chez Vogue ;-))) On peut toujours rêver !!!

Mais back to the point…

Anna était à Paris. Sauf que the chief editor of Vogue ne s’est pas contentée de s’assoir au premier rang des différents défilés cette année. Anna Wintour est une vraie passionnée de la mode, et surtout du business de la mode.

L’automne dernier, elle a organisé la Vogue Fashion Night Out. Le concept: pour une nuit, les plus grandes boutiques de luxe restaient ouvertes et les rédactrices de Vogue et des célébrités jouaient les personal shoppeuses pour les clientes. Certaines marques avaient même été jusqu’à créer des produits pour cette ocassion spéciale. Le but de cette célébration de la mode était avant tout business : que l’ambiance festive fasse revenir les clientes dans les boutiques en dépit de la morosité économique (pour plus d’info sur la Fashin Night Out, lire ICI).

Et cette semaine, Anna a profité de sa visite à Paris pour rencontrer non pas Karl, ni Jean-Paul mais Christian Estrosi, le ministre de l’Industrie (des infos, des photos? Paris match ;-))). Ont été évoqué entre autre sujets l’aide aux jeunes stylistes, mais aussi l’aide aux façonniers français. Les quoi ? les façonniers ce sont des petites entreprises qui participent à la réalisation des vêtements pour les marques de luxe. Le problème? les carnets de commande ont tendance à se vider, et donc les maisons à fermer… Agnes B dans une ITW au journal Le Monde déplorait ces fermetures qui la contraignaient à délocaliser.

Je n’ai pas encore les moyens d’acheter du made in France, je crois que mon max c’est le made in portugal (les pièces un peu chères Zara). Mais je trouve ça bien qu’en haut lieu ça se bouge pour sauvegarder ce patrimoine industriel. Parce qu’on a beau dire, la mode c’est de l’industrie, et il est important d’en préserver tous les rouages, même ceux qui travaillent dans l’ombre.

EDIT : je viens de trouver cet article des inrocks sur THE rencontre au sommet. Apparement Carine Roitfield était aussi de la partie

Comments
One Response to “There is something about Anna”
  1. marinadolls dit :

    je suis d’accord avec toi! et merci pour toute ces infos, j’en ai pappris beaucoup aujourd’hui! En tout cas, je te souhaite de réussir dans tous tes projets!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :